Traduit FR : Congress Views Brillouin Energy’s LENR Wet™ and HHT™ Boiler Reactor Systems

  • Article original en anglais :
    Original english article :
    http://www.e-catworld.com/2015…mal-energy-press-release/



    Ma traduction :
    My translation :



    Présentation au Congrès des systèmes de réacteur LENR WET et HHT pour la génération d'énergie thermique.


    BERKELEY, CA, 18 Novembre 2015


    La société Brillouin Energy, développeur de technologies renouvelables capables de produire des quantités commercialement utiles d'énergie thermique sur la base des énergies nucléaires contrôlées à basse énergie ("LENR"), a annoncé aujourd'hui que les coeurs de ses modules de réacteur étaient présentés au Congrès à Capitol Hill.


    Lundi 2 novembre 2015, les modules des réacteurs WET et HHT ont été présentés au Congrès pendant un événement sponsorisé par le représentant US Anna Eshoo. Les modules des réacteurs WET et HHT étaient présentés par le chef Technologies de Brillouin Energy, Robert Godes, un responsable, Robert W. Georges, le directeur des activités de développement, David Niebauer, et le consultant technique Michael McKubre de Stanford Research International (SRI), et Carl Page de l'Institut Anthropocène.


    "La présentation des derniers modules de réacteur à Capitol Hill est une merveilleuse occasion d'augmenter la conscience du Congrès et des représentants scientifiques et gouvernementaux américains sur notre technologie d'énergie sans carburant", explique Robert Godes, Président et Directeur Technique de la société Brillouin Energy. De plus, cette présentation nous permet de présenter les progrès significatifs réalisés dans le but de commercialiser les développements des technologies LENR de Brillouin Energy.


    Comme l'a dit le Docteur Michael McKubre, "il est très clair que quelque chose de l'ordre de 4 fois et potentionnellement plus de gain en énergie a été réalisé à une température impressionnante et industriellement significative d'environ 640°C. A ma connaissance, ceci n'avait jamais été réalisé auparavant dans le domaine LENR. Que le système de contrôle Q-Pulse de Brillouin Energy soit capable de déclencher de l'excès d'énergie à la demande est aussi fortement significatif."


    Brillouin Energy possède 2 systèmes de chaudière - son système WET et son système Hydrogen Hot Tube (HHT), en développement pour une éventuel déploiement commercial.
    1. Le système WET est conçu pour générer de la chaleur de 212° à 302° F (100 à 150° C), et est destiné à chauffer l'intérieur ou l'eau des habitations.
    2. Le système HHT est conçu pour générer de la chaleur de 932° à 1112° F (500 à 600° C), et est destiné à la production commerciale d'électricité.


    Le coeur metallique en Nickel du réacteur est très petit comparé à la quantité d'énergie thermique qu'il produit, rendant cette technologie très propre et efficace avec un approvisionnement du carburant virtuellement inépuisable. Brillouin Energy travaille actuellement à développer la production de chaleur à un niveau commercial.


    Les photos de la présentation de Brillouin Energy à Capitol Hill et de ses coeurs de réacteur au Nickel WET et HHT sont disponibles sur demande.


    Pour plus d'informations, contacter :
    Grant Draper
    [email protected]
    +1-415-745-0254


    A propos de Brillouin Energy :


    Brillouin Energy est une entreprise de technologies propres basée à Berkeley, CA, qui développe, en collaboration avec Stanford Research International (SRI), une technologie d'énergie renouvelable ultra-propre, à bas coût, capable de produire des quantités d'énergie commercialement utiles.


    La technologie de Brillouin Energy est une méthode propriétaire de stimulation de conducteurs métalliques en Nickel utilisant son système propriétaire de contrôle Q-Pulse. Le processus provoque des impulsions dans le système pour générer de l'excès de chaleur. L'excès de chaleur produit est le résultat des réactions dans l'Hydrogen (liquide ou gazeux) dans la structure du métallique du Nickel.


    Le processus LENR n'est pas de la fission, ni de la fusion, mais comme la fusion, ça fait la conversion de l'Hydrogen en Helium en dégageant la faible différence de masse en large quantités de chaleur. La physique de la LENR est complètement différente de la fusion, parce qu'elle repose sur la synthèse de neutrons ultra-froids en utilisant une réaction de capture de proton-electrons. Les neutrons ultra-froids s'accumulent sur l'Hydrogène pour former l'Helium, la chaleur, et un electron de haute énergie. Seul l'Hydrogène alimente la réaction, et les substances dégagées sont de l'Helium non toxique et zéro CO2.



    Robert Godes présente le module du réacteur LENR de Brillouin Energy à Capitol Hill à Washington.



    Le Docteur Michael McKubre présente les derniers test de SRI de la technologie LENR de Brillouin Energy.



    Robert W. George présente les opportunités pour les technologies LENR de Brillouin Energy.

  • Merci Citoyen. :hi:


    C'est une opération de communication, et il manque des rapports technique pour soutenir, mais j'espère que ca aidera certains à s'informer plus avant.


    Comme toute les théories, celle de Godes me laisse très sceptique, mais sa technologie a déjà été confirmée avant l'ICCF17 par Tanzella...
    Il y a certainement de l'exaggération, mais on va dire que c'est de extrapolation :rolleyes: . On est loin du fumage de moquette sur certaines technologies à la mode.

  • Pour le fumage de moquette, je dirait les trucs super à la mode... Il suffit de lire Le Monde pour savoir de quoi je parle.


    Leur brevet semble être de balancer des impulsion ultra courtes et puissantes pour créer des phonons.
    D'après eux (et ca doit être expérimental) la fréquence et surtout la longueur détermine si c'est plutot du tritium ou de l'énergie qui est produit...
    Le crystal utilisé est assez libre (palladium, nickel, fer, magnésium...) mais j'ai l'impression à lire le brevet que c'est du noir de carbone recouvert de palladium


    leur point fort c'est que une fois le réacteur chaud, ils savent activer et désactiver la réaction. En fission on dirait que c'est un réacteur subcritique (contrairement à rossi qui est un réacteur critique).
    leur COP (4x pour le HHT) ne tient compte que de l'énergie de l'impulsion. en effet contrairement à rossi ils peuvent maintenir la température optimale du réacteur en controlant la réaction par leurs impulsions.


    le brevet


    http://www.e-catworld.com/2015…-phonon-energy-published/
    http://appft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO2&Sect2=HITOFF&u=%2Fnetahtml%2FPTO%2Fsearch-adv.html&r=1&p=1&f=G&l=50&d=PG01&S1=20150187444.PGNR.&OS=dn/20150187444&RS=DN/20150187444

  • Sorry if I now start to speak english here :-) but French is beyond my scope. (By the way: Vive la France!!!)


    Ok, back to topic:


    The photographs look convincing. Since they were invited to the house of representatives then there either must have been positive demonstrations in the past OR government knows from internal sources that
    LENR is working. Both would be great.


    However, let us (LENR forum members) try to convince ourselves that this is actually real.


    Since the photographs were published without restriction, probably the house of representatives and their offices will also have no problem with giving a statement whether those pictures are real and whether Brillouin's press release is also?


    David, Alain, Barty could you ask the office of house of representatives in the name of the forum if this is real?

  • @Majoranathe HHT cell shown on the photograph is an evidence of nothing if you don't trust a minimum.
    However making a fake involving congress is more than risky.
    In don't expect any member of Congress to admit he was present at this meeting. they would more easily admit to have talk with al-Assad and Putin.


    I know the meeting happened even if the journalist and BEC may have exaggerated a little
    In a way, this is no surprise, since many serious people care of LENR...


    What would be surpising is they admit it in public.


    En Français.
    Majorana demande des preuves que la réunion avec des membres du Congrès a bien eu lieu.


    Je répond que je ne m'attend pas à qu'ils le disent en public, et ils avoueraient plus facilement avoir rencontré Assad et Poutine.
    Je sais que la réunion a eu lieu, même si je me demande si comme souvent il n'y a pas eu quelques exaggeration par la journaliste et par BEC.
    Cela ne me surprend pas car beaucoup de gens sérieux s'intéressent au LENR.
    Je serais plus surpris qu'ils l'avouent en public.

  • Sorry, but I do not agree.


    They allowed Brillouin to take photographs in the first place so why should they refuse to confirm this meeting now?


    If this had to be kept secret, then we would not see any photographs now, I think we can be sure of that.


    So why do you say there is no meaning in asking them?


    My concerns should not be understood as an offense against Robert Godes. I am quite sure that my concerns will turn out to be unjustified.
    However, since this technology is so important, and we haven't heard about any official statement so far, ALTHOUGH there are published photographs of the meeting,
    why should not we ask?

  • Mixing Cold fusion an rationality is risky.
    But right they allowed the photo to go out, which is a step to commitment.
    You can test your chance, but they can react like a witness, under fear of retaliation. I know this happen.