I2-HMR: Une startup scientifique Francaise sur les LENR ? Non juste hydrogène dans les métaux.

  • EDIT: comme détaillé par la suite, cette institut fait de la recherche plutot fondamentale sur l'hydrogène dans les métaux, mais pas sur les LENR, même si leur expertise peut apporter beaucoup aux chercheurs LENR.

    En parcourant la description du symposium sur la SFSNMC
    , je suis tombé sur des intervenants de la société I2-HMR

    Nicolas Armanet, Michel Bonnard et François de Guerville (I2-HMR.com)


    Cette institut réalise des projets de recherche en propre ou en partenariat, plutot en science fondamentale...
    Le thème des hydrures métaliques est consensuel, mais les papiers de nicolas Armanet cité concernnt les hydrures de palladium, ce qui peut aider pour certaines recherches LENR.



    L'équipe ne m'est pas inconnue car j'en ai rencontré à l'ICCF19
    http://www.i2-hmr.com/about-us.html
    Nicolas Armanet , Michel Bonnard, Anthony Vogt, François de Guerville.





    Souhaitons leur bonne chance.
    Non ce n'est pas des :lenr: ... ce ne sont que des hydrures métaliques :saint: .


    Ils cherchent autant des talents que des projets et financements.

    Quote


    i2-HMR needs you ! Looks for : other passionate people, scientific collaborations, and funds --> please see "Join us / Support us"

  • J'ai obtenu une réponse de Nicolas Armanet, un des fondateur.
    Non, ce n'est pas une startup LENR, mais un institut sur l'hydrogène dans les métaux. Bien évidement, il y a des sujets d'intérêt commun.


  • pour info, beaucoup de gens cherchent les effets de l'hydrogène dans les métaux
    source Arcelor.com


    Pays: FRANCE
    Région: LORRAINE
    Secteur: ArcelorMittal Europe - Aciers Plats
    Unité: ARCELOR RESEARCH
    Etablissement: ArcelorMittal RESEARCH Maizieres
    Domaine d'activité: Recherche et Développement / Innovation Métallurgie
    Intitulé du stage: Etude de l’effet de l’hydrogène sur les propriétés mécaniques des assemblages arc et point
    Sujet du stage:
    Il s’agit d’évaluer la sensibilité des soudures, faites par arc et par point, à la quantité d’hydrogène introduit lors de l’opération de soudage. The mission : accountabilities and activities Dans un premier temps, le stagiaire devra réaliser des essais de soudage à l’arc et par point, puis quantifier la teneur d’hydrogène introduit lors de l’opération de soudage. Par la suite, il mettra en place des essais mécaniques à contrainte maintenue et/ou à déformation maintenue pour évaluer la sensibilité des assemblages à la présence d’hydrogène. Les essais mécaniques peuvent être effectués à différentes vitesses de déformation et/ou à différents niveaux de contrainte appliquée. Par ailleurs, le stagiaire sera amené à réaliser des coupes micrographiques, des analyses chimiques et des observations au microscope électronique à balayage afin d’identifier les modes de rupture. The environment Soudage par point et soudage arc, Mesure de la teneur d’hydrogène, Caractérisation mécanique, Etude métallographique, Analyse chimique, Observation au microscope électronique à balayage


    source Arcelor.com