Airbus Defense&aérospatial publie un brevet de réacteur LENR, déposé en septembre 2014

  • L'annonce de la publication d'un Brevet de réacteur LENR par Airbus Defense&aérospatial est un moment important pour les LENR.


    http://www.lenr-forum.com/foru…us-reactor-in-september-/


    Tout d'abord on comprend mieux que quand Airbus Innovation, la direction technique, s'est associé publiquement à l'initiative LENRG créée par LENR-Cities, elle l'a fait parce que ses scientifiques connaissaient la situation des LENR.
    http://www.lenr-forum.com/foru…ce-in-Oxford-University-/
    http://www.lenr-forum.com/foru…as-there-Is-it-the-D-Day/


    Un autre point, plus étrange c'est que ce brevet ressemble aux annonces faites par Defkalion à l'ICCF17, en mieux.
    Le carburant est une mousse de nickel ( Ou palladium, Titane , Tungstène), et un courant haute fréquence ionise la chambre du réacteur.
    Le réacteur est par contre plus complexe, avec plusieurs structures tubulaires parallèles, et de demi cylindres format électrodes Dur de comprendre le brevet en allemand, mais ce n'est pas le réacteur Defkalion R5.
    Un convertisseur thermoélectrique est chargé d'alimenter l'électronique de controle et le chauffage.


    Le brevet semble assez détaillé, et fait référence a pas mal d'autres brevets et faits scientifiques. On peut espérer qu'il soit basé sur des expériences de laboratoires.


    Autre bon point qui rassurer et certains sceptiques, c'est que le Chief Scientist de Airbus, Jean-Francois Geneste, n'est pas l'inventeur (Bernhard Kotzias ), et n'est même pas ni du même pays ni de la même filiale. Il s'agit donc d'une stratégie d'entreprise et pas d'une dérive individuelle ou locale.


    On fera aussi le lien avec les actions tout aussi étrange de Boeing, qui finance des rapports d'études sur l'hypothèse LENR, et prévoir l'option LENR dans ses brevets d'avions électriques (d'hélice électrique).